L'Origine des Soins par les Eaux

Mis à jour : 7 sept. 2020

Laissez vous porter dans les différentes époques...

Ici, vous retrouverez dans les différentes époques, l'utilisation du Spa.


Commençons par l'Antiquité...

Les soins antiques : Nos connaissances actuelles montrent que les premiers bains publics se sont développés en Grèce antique. Les grecs attachaient beaucoup d'importance à la beauté et à l'entretien corporel, ce qui a provoqué des complexes chez certains et les ont poussés à pratiquer de nombreuses activités physiques. En de ça, les bains ont fait apparition afin que les athlètes puissent se nettoyer, tout d'abord, mais aussi se relaxer avant et après leurs exercices.


La grandeur de l'Empire Romain : les Romains, eux, ont développé les bains en y intégrant plusieurs salles allant du chaud au froid. Nombreux sont les empereurs qui ont fait construire leurs propres thermes qui devinrent un symbole de pouvoir. Certains empereurs font la course pour avoir les thermes les plus gigantesques tels que les Thermes de Caracalla (inaugurés en 216 après JC) faisant une superficie de 4000m² [soit 220m(L)x114m(l)] et pouvant accueillir 1600 personnes ou encore ceux de Dioclétien pouvant accueillir 3000 personnes simultanément. Par la suite, pratiquement chaque ville de l'Empire posséda ces thermes. L'utilité des thermes, étant d'ordre hygiénique à l'origine, devient d'ordre social ce qui est fondamental.

Les thermes étant ouverts à tous, peu chers voire gratuits, on y pratique plusieurs activités physiques et intellectuelles. Elles possèdent des bibliothèques ; des expositions et des conférences y sont régulièrement organisées.

La naissance des Hammams : Ce qui marque une étape dans la pratique des bains publics c'est la chute de l'Empire Romain. Les Arabes, qui reconquièrent les anciennes terres de cet Empire, y apprivoisèrent les bains pour leur compte. Hammam est un mot arabo-turc signifiant "bain chaud". À l'origine cet établissement était un bain turc comportant une étuve. C’est une diffusion de chaleur humide pouvant être parfumée à l'huile essentielle d'eucalyptus". Généralement les hammams sont composés de 3 à 4 pièces, allant de chaleur ambiante (37°C) à la plus chaude (à + 40°C) en passant par les salles intermédiaires, tout comme les Romains. Même si certains établissements restent grandioses, ils deviennent de plus en plus petits et plus nombreux dans la ville. Ils sont aussi dédiés aux massages mais dans le cadre d'un rite religieux.

Pendant ce temps, en Occident : contrairement à ce que l'on pourrait penser, à l'époque du Moyen-Âge, les bains étaient conseillés dans de nombreux traitements médicaux, se relaxer et pour les enfants après chaque sieste. Pour les adultes il y avait les "étuves" dans les centres-villes, c'était des bains hebdomadaires. C'était un lieu de sociabilité, où l'on discute et mange. Au début du XIVème siècle, sous la pression de l'autorité religieuse, les étuves déclinent, malgré l'encouragement à l'hygiène. Pour l'église ce sont des lieux de débauche alors que les mœurs sont de plus en plus débridés. Par la suite, tous ces établissements seront donc fermés au profit de nouveaux établissements qui seront payants pour des pratiques religieuses ou des bains privés dans certaines maisons.

Au passage de la Renaissance, toutes les habitudes de soins et d'hygiène vont peu à peu être bannies, la raison étant une méfiance justifiée vis-à-vis de l'eau. En effet à cause de mauvaises habitudes prises par rapport à l'évacuation des déchets et à une mauvaise gestion de l'eau, celle-ci est souvent à l'origine de pathologies graves et peuvent provoquer des propagations de maladies telles que la peste et la syphilis.

De ce fait, tous les bains ainsi que tous les soins par l'eau sont proscrits. Cette proscription résistera pendant plusieurs siècles. Ça ne sera qu'au début du XXème siècle que l'hygiène corporelle sera de retour progressivement.

Situation actuelle : le terme Spa a été popularisé aux Etats Unis pour revenir transformé car aux USA ce terme désigne l'ensemble des soins liés à l'eau (thermalisme médical, balnéothérapie, thalassothérapie). La "folie" du Spa s'est étendue au monde entier. Depuis plusieurs années, de nombreux Spa se trouvent désormais dans des centres au sein d'établissements de thalassothérapie qui développent des séjours de bien-être. Le Spa est considéré comme un nouveau concept en général haut de gamme bon pour la santé, proche de la nature et proposant des techniques de soins orientaux. En pleine évolution, il s'implante dans les sites les plus prestigieux. Il en devient un endroit d'exception où l'on aime venir se ressourcer le temps de quelques heures ou de quelques jours où les cinq sens seront mis à l'épreuve.

Aujourd'hui le terme "Spa" est généralisé car facile d'adaptation à toutes les langues.


Comment avez-vous trouvé cet article ?

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout